27 janvier 2014

Chaussures fertiles

Hebergeur d'image

Incroyable ! Un post en pleine semaine ! En fait, je comptais poster hier soir, mais, tragédie, une coupure de connexion internet est survenue. Aussi, j'ai mis les images sur une clef, et je poste en utilisant l'un des ordis lents du foyer de l'internat !


Ces chaussures dans lesquelles poussent des forêts colorées ont été faîtes la semaine dernière, avec des chaussures que j'avais qui partaient complètement en miettes, je les ai portées une semaine avec la semelle complètement décollée à l'avant, on aurait dit qu'elles parlaient, c'était comique mais peu pratique.
Aussi comme j'avais très envie de peindre dessus, et comme j'étais allé aider mon père à ramasser les branches tombées dans le jardin, l'idée de ces chaussures fertiles a gérmée.

De l'acrylique, de la gouache, des branches de noyer, un cutter, des pinceaux, de l'eau et une paire de pompes défoncées ont donc été utilisées pour créer ces drôle de bestioles. C'était très amusant à faire, le pinceau et de la peinture plein les mains, RadioUsul en fond sonore, et des mandarines à manger - même si sur la fin j'en avais un peu marre de peindre des branches (il y en a beaucoup). J'ai tout repeint pour les chaussures, y compris la semelle, l'intérieur et les lacets.

Si elles vivent plutôt en forêt, on raconte qu'elle naissent en milieu urbain, et qu'un long voyage s'ensuit pour trouver la forêt où elles vivront.

 

Ensuite, de l'arts appliqués !Le dessin de reproduction de l'illustration de Camille Joudy, étape finale du projet avec les planches de ce post.

 


Hebergeur d'image

C'était sûrement l'étape que j'ai la moins aimée dans le projet. Pas parce qu'il s'agissait de reproduire une illustration déjà existante, mais à cause du papier. En effet, pour ce projet on nous a donné un papier pas vraiment fait pour l'aquarelle et c'était un enfer que de peindre dessus. Le gros poisson rouge, avec du papier aquarelle, j'aurais pris, allez, une heure maximum pour le faire. Ben là j'en ai pris plus du triple. Parce qu'il absorbait l'eau avant que j'ai le temps de finir de la mettre sur le poisson. Et que du coup j'ai du faire zone par zone, en faisant gaffe de pas laisser de raccords moches. Parce qu'il s'éppluchait, et rendait les retouches particulièrement difficiles. C'était très stressant et très désagréable. Par contre, pour l'eau (du dessin), c'était de l'acrylique, donc ça allait.
C'était également l'étape la moins intéressante du projet. Les expérimentations, les planches, c'était chouette, c'était intéressant. Mais ça... ça l'était moins.

 

 

 

 

 

 

 

 

<--(Je vous remet l'illustration originale de Camille Jourdy.)

 (en fait le cadre que j'avais mis est pas le bon, il est plus petit, il faut le réduire depuis le coin bas-gauche.)

 

 

 

 

 

Toujours pour l'arts appliqués, à la place de nos 5 croquis hebdomaires, nous avons eu cette semaine à faire un 15x15, un dessin sur un thème donné sur un format 15 cm sur 15 cm. Le format carré n'est pas facile à manipuler...

Le thème était cette fois-ci : "Fumée, Eau, Verre"

 

Hebergeur d'image

 Je me suis bien amusé pour ce dessin. Niveau technique il y a de l'aquarelle, de la gouache, du feutre noir, du crayon de papier et du crayon blanc ! (La position est possible. J'ai essayé. OUI.)

 

Sur ce, je vous souhaite une bonne semaine !

02 février 2013

Distorsion de l'entre-deux.

Bonjour !

 

Il n'y a pas eu de post la semaine dernière (maladie), j'en suis désolé.


Je commence avec ce dont je vous parlais à la fin du dernier post, mon projet d'arts plastique sur le thème "Installation In Situe" !

Le sujet : Il fallait réaliser un dessin d'installation In Situe (une sculpture, par exemple.) et le coller sur un fond de ville qui nous avait été distribué. Je n'aimais pas trop ce sujet, car je n'aimais pas trop l'idée de réaliser un dessin dont le fond était imposé et déjà dessiné... D'autant plus que je n'avais pas trop d'idée.

J'ai voulu faire un installation qui soit en contraste absolu avec le fond de ville. Pour contraster avec les bâtiments de la ville, monochromes, droits, gris, carrés... J'ai fait une installation aux couleurs éclatantes, aux perspectives folles et aux formes arrondies.

Il y a un petit clin d'oeil à un dessin antérieur dans ce dessin...

Comme en témoignent les ombres, c'est en relief !

82959843

Le dessin d'installation In Situe (que vous avez déjà vu la dernière fois)

Le fameux fond (que l'on devait colorier).

Les personnages qui sont devant (on devait dessiner des gens pour pouvoir donner une échelle de la taille de l'installation In Situe.)

Et si comme beaucoup de gens vous me demandez "mais au fait... ça représente quoi ?", je vous répondrais "ce que tu vois".
Plus sérieusement, heum, oui, c'est plus ou moins abstrait. Chose que je n'ai pas l'habitude de faire.

 

Une aquarelle qui date du 25 janvier, pour l'anniversaire de mon petit frère Lucas, qui a fêté ses 11 ans !
La qualité de l'image n'est pas extra - c'est une photo.

Je l'ai fait en Pit (avec les griffes Pandora) , du jeu vidéo Kid Icarus, jeu vidéo qu'il adore !

Ensuite, la couverture de mon nouveau carnet de croquis :

Un arbre à la gouache et à l'encre.

 

Et pour finir, je vous invite à aller sur le Tumblr, où je publie un extrait du carnet ci dessus tout les jours ! (clique !)

 

Bonne journée !