17 juin 2012

Le cheval volant - Commande

Vous avez devant vous ma toute première "commande" (avec un salaire à la clef ! Bon, c'était pas grand chose, mais c'est déjà pas mal !).

Je devais en fait illustrer une histoire en 3 dessins (sans texte) pour un ami de mes parents qui devait faire une formation, et, pour rendre cette dernière plus agréable, et pour faciliter la mémorisation, avait besoin de dessins résumant l'histoire qu'il montrerait à ceux qu'il formerait qui accompagneraient ses explication.

Pas si difficile, penserez vous peut-être, mais quand vous n'avez aucune idée de comment symboliser telle ou telle chose (texte interdit !), de comment dessiner un Sultan ou de dessiner un cheval, ben finalement, ça se complique. Surtout quand vous avez 5 jours pour le faire et que vous devez rendre un projet en Arts Plastiques pour le même jour...

 

 

Il y a très longtemps, deux condamné potentiels sont amenés au Sultan pour que ce dernier décide de leur sort.

Le verdict est immédiat mais fatal : les deux condamnés auront la tête coupée le jour même.

 

Mais l'un des condamnés a alors une idée : il sait que le Sultan aime plus que tout son cheval.

Il propose alors la chose suivante : Si le Sultan lui laisse un délai de 6 mois, il apprendra à son cheval à voler.

Le Sultant, d'abord étonné, pense que le condamné se moque de lui pour sauver sa peau. Ce dernier insiste : 6 mois seulement, et le cheval pourra voler. Et, de toutes façons, si il échoue, et que le cheval ne vole toujours pas, le Sultan n'aura qu'à l'executer : Après tout, 6 mois de plus, qu'es-ce que ça change ?

Le Sultant accepte, mais répète : 6 mois, pas un jour de plus.

 

Alors que les condamnés sortent de la chambre du Sultan, l'un pour aller se faire exécuter, l'autre pour aller apprendre au cheval à voler, celui qui va mourir demande à l'autre : "Mais es-tu fou ? Comment comptes-tu faire pour apprendre à un cheval à voler ? C'est impossible !". "Peut-être", répond l'autre."Mais moi, vois-tu, j'ai encore 6 mois devant moi : Et en six mois, que peut-il arriver ?   Je peux mourir, certes, mais...Le Sultan peut mourir; le cheval peut mourir, et même... Le cheval peut voler.   J'ai donc devant moi 4 possibilités, dont 3 favorables à mon sort; tandis que toi, tu n'a pas le choix. Tu Mourras dans quelques heures."

 

Cette histoire à pour but d'illustrer le fait qu'il ne faut pas abandonner trop vite, et qu'on peut parfois s'en sortir si on ne considère pas le choix que quelqu'un nous a imposé comme inéchangeable.

Posté par haruko à 18:10 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,