Cette année encore, j'ai essayé de faire les 23 heures de la BD. Pour ceux qui ne savent pas ce que c'est il s'agit d'un challenge consistant à faire 24 planches de BD (ou plutôt 23 + 1 couverture) en 23 heures, car il y a le changement d'heure

Hélas, cette année, je n'ai pas réussi.
Je m'explique.

Au début, tout allait bien. J'avais l'idée. Je faisais le scénario. Le story-board. Pour enfin commencer le crayonné. Puis j'ai compris que cette méthode n'était pas faite, mais alors pas faite du tout pour ce genre d'exercice.

Plus j'avançais, moins j'aimais ce que je faisais. Je continuais quand même. Finalement, c'est devenu une corvée; j'ai préféré arrêter

Alala, c'est quand même dommage, j'aimais bien le scénario... Mais si ma technique est indispensable pour tout projet de BD, pour ce type d'exercice, la méthode la meilleure est encore... l'improvisation.

Je vous met ici quelques extrait de ce que j'avais fait, mais pas tout :

 

 

 

Je vous explique en bref le scénario : une famille cohabite avec un monstre. Le père, farfelu, est passionné par les monstres et bien sur la femme tout le contraire. Mais un évènement change le jugement de celle-ci à la fin.
La particularité de cette histoire était le type de narration :

Histoire racontée selon le point de vue du père pendant 5 pages - selon le point de vue de la mère pendant 5 page - selon le point de vue du fils pendant 5 pages - enfin pendant 5 page le point de vue du monstre.

Et avec les 3-4 pages restante, une conclusion.

Cette méthode de narration m'est venue quand mon ami David m'a proposé de faire pour faire une histoire originale une narration à la première personne.

Mais comme je l'ai déjà dit, ma méthode ne fut pas adaptée du tout... d'autant plus que la vitesse n'est pas mon point fort (je suis un dessinateur assez lent) !

 

Mais, vers 23heures, j'ai essayé de tout recommencer, et de faire cette fois-ci une histoire en totale impro : je sais comment ça commence, je sais comment ça finit; le reste, on verra. Je ne l'ai pas fait sérieusement et je n'en ai fait que 5 pages, mais c'était amusant à faire - plus amusant que de respecter un schéma.

Voici donc le n'importe quoi que j'avais fait :

(Oui, c'est vraiment n'importe quoi.)

Aussi, même si pour cette année, c'est un échec, je saurais pour l'année prochaine la méthode à utiliser.

À l'année prochaine, 23 heures de la BD !

 

Et parce que ce post n'est pas très très utile, je vous poste très bientôt de nouveaux dessins !

À bientôt !